La zone d’implantations préhistoriques de Cost

Zone stratégique d’implantations et d’occupations, Cost, comme toutes les confluences ou presque, a joué au fil des millénaires le rôle de carrefour incontournable.

Photo n° 02 La colline du Petit Ubac OK
La colline du petit ubacCost OK

De fait, la zone de confluence Derbous/Ouvèze sur un rayon de 200 m à vol d’oiseau,  est un véritable condensé de sites archéologiques. Zone stratégique, elle fût occupée depuis la Préhistoire Récente.

Ont été répertoriés :

  • des indices d’occupations préhistoriques au niveau du petit étang de la Ballastière. Les lames de silex, certaines chauffées typiques du Néolithique Moyen
  •  un abri sépulcral daté du Chalcolithique, dénommé grotte par les inventeurs.
  • divers témoignages (Villa, Rocher du Lion, La Tours, La Penne) des Âges du Bonze
  • une fortification de hauteur en cap barré Protohistorique
  • une villa gallo-romaine résidentielle du IIe siècle ap. J.C. (fragment de colonne) révélée par les fouilles du début des années 1980.
  • A St Jean de Cost : une chapelle romane dédiée à St Jean
  • un poste de garde au niveau du domaine de « La Gardette »

Nous savons également que le pont de Cost est un des deux plus vieux ponts construits en dur du Buis avec celui d’Ubrieu (XIVe siècle).

La grotte sépulcrale :

Photo n° 05 Grotte sépulcrale Cliché P.A Photo n° 07 Grotte sépulcrale Catelan Grotte sépulcrale selon A. et L. Catelan 1920

Photo n° 10 Pointes de flèches Cliché P.APointes de flèches          Cliché P.A.Photo n° 09 Perles Cliché P.A

Perles           Cliché P.A. 

le Château Gallo-romain :

Dans de nombreux écrits, les structures bâties  au sommet de la petite colline du « petit ubac » (Réf. IGN) sont présentées comme étant les restes d’un oppidum,  ce qui d’un point de vue archéologique ne correspond en rien à cette définition, ni sur le plan des structures : murailles, portes, redans etc., ni au regard sur la surface occupée.
Les frères Catelan eux-mêmes n’ont jamais utilisé ce terme. Ils parlent dans leur publication de cap-barré, de fortin, de château fort anhistorique pour finir avec le terme de  « Château gallo-romain ».
Aujourd’hui, ce site de la colline du « petit ubac » est reconnu sous le statut de cap-barré, comme il en existe par ailleurs dans différents  endroits des Baronnies pour ne citer que celui qui s’élève à la sortie des gorges du Menon après le hameau des Sias.
Les caps barrés sont établis, en position stratégique, sur des avancées du relief, soutenues par des falaises et formant plateaux, coupée par un retranchement de murs de pierres sèches, de fossé, de palissade… On les appelle aussi éperon rocheux. Ce type des fortifications, type poste de garde/habitat, datent généralement des Âges du Fer. Certains ont été occupés depuis la fin de la Préhistoire (Néolithique). Ils dominent généralement toute une vallée.

Photo L. Gallet+planPhoto L. Gallet

Qu’est-ce que Cost ? Nous apprenons également dans la publication des Catelan qu’ils vont s’intéresser au pierrier de Cost, car au départ ce n’est qu’un pierrier, après avoir fouillé et totalement vidangé le petit abri sépulcral évoqué plus haut.
En fait, nous devons les murs de Cost au travail des frères Catelan qui vont, une année durant, épurer le pierrier en question et, se servir des pierres pour remonter les murs que nous avons aujourd’hui en se servant des reliquats de murs qui étaient restés en place sous le pierrier.
La seule référence archéologique certaine est la découverte par les Catelan d’une monnaie romaine qui semble avoir justifié le titre de « Château Gallo-Romain ».

Vous le voyez, c’est bien peu pour ce bout de colline bien placé……

Murs Murs actuels 3-4 Murs actuels 1-2Les murs actuels